Pensons à la qualité de vie des riverains dans nos campagnes !

Ce jeudi, Nature & Progrès, au côté d’Inter-Environnement Wallonie et de Natagora, était reçu par le Gouvernement Wallon relativement au projet d’arrêté sur une application des pesticides compatible avec le développement durable.

Dans le cadre de la campagne « Vers une Wallonie sans pesticides, nous y croyons ! », Nature & Progrès désire cheminer vers Une Wallonie sans pesticides. Pour cela, nous souhaitons développer et mettre en œuvre des techniques alternatives aux pesticides, comme cela se fait de longue date dans le BIO.

Le message que nous avons fait passer au Gouvernement Wallon aujourd’hui est clair :

Calmons le jeu dans nos campagnes !

Les champs qui continuent d’être traités aux pesticides ne peuvent être source de pollution.
Le Gouvernement doit prendre des mesures pour qu’il n’y ait pas de dérives. Les pesticides utilisés pour traiter les champs doivent rester sur les terrains traités.

Nous plaidons donc pour :
– La mise en œuvre de techniques de pulvérisations antidérives. Si pulvérisations il y a, elles doivent être réalisées sans dérives. Pensons à la qualité de vie des riverains !
– La mise en place, le long des zones d’habitat, de bandes de 10 mètres de large consacrées à des cultures ne demandant pas de traitement aux pesticides. Ces cultures servant donc à isoler des zones d’habitation les terrains traités aux pesticides.