Ne mettons pas nos agriculteurs dans une impasse !

Demain, jeudi 9 novembre, la Commission européenne va soumettre au vote des 28 États membres de l’UE une nouvelle proposition dans la saga glyphosate.
Malgré plusieurs semaines de débats, la question de la ré-autorisation du pesticide en Europe n’est pas encore réglée alors que la licence d’exploitation du pesticide arrive à expiration le 15 décembre. Fort heureusement aux vues de ce que l’on connaît au sujet de la molécule ( voir plus bas )

Nature & Progrès plaide pour une interdiction de la licence d’utilisation avec phasing out de 3 ans.

Profitons de ces années de sortie pour travailler sur les alternatives. Encourageons nos agriculteurs à développer des techniques alternatives au glyphosate.
Les alternatives existent ! Ré-autoriser la molécule serait un leurre. Arrêtons de faire croire aux agriculteurs que c’est un produit dont ils ne peuvent se passer et que rien ne peut remplacer.

 

Stop au glyphosate

De nombreuses études critiques sur le Roundup ont été récemment publiées confirmant son caractère dangereux pour la santé et l’environnement.
Le glyphosate est une molécule mal évaluée. Un article du journal Le Monde nous montre que Monsanto a bénéficié de connivences au sein de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), chargée aux Etats-Unis d’évaluer la sûreté du glyphosate (Le Monde daté du 17 mars).
Le glyphosate est également dangereux pour notre environnement. Nous vous invitons à lire un article concernant la contamination des sols et des ressources en eau à ce sujet.
Enfin, abordons le sujet des dégâts du glyphosate sur la santé.
Lors d’un colloque organisé par Nature & Progrès en janvier 2017, plusieurs scientifiques ont abordé le sujet du glyphosate. Leur constat est sans appel : le glyphosate est dangereux, pour la santé, même aux doses résiduelles retrouvées dans l’environnement. http://actu-natpro.be/index.php/2017/03/29/le-roundup-dans-les-champs-on-nen-veut-plus-dangerosite-du-glyphosate/
Le Criigen (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie génétique) (www.criigen.org ) a fait des déclarations importantes. Les herbicides à base de glyphosate sont gravement tumérogènes et toxiques au niveau hépatorénal et sont qualifiés de cancérigènes probables.
Nous vous invitons également, à consulter 3 études démontrant l’effet dangereux du glyphosate sur l’environnement et la santé.

 

Contact Presse : Marc Fichers 081/ 32.30.52
Anne-Sophie Godart 081/ 32.30.53

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s